dimanche 29 mars 2020

Pierre-Marcel Wiltzer, un homme d’honneur méconnu, auteur de « Sous les feux croisés » .




A la veille de sa mort, en 1999, P.M. Wiltzer a consigné les moments les plus importants de sa longue carrière préfectorale dans un livre intitulé « Sous les feux croisés » Editions COMP’ACT 1999.

La première partie de l’ouvrage est consacrée à son action à Belley où il fut nommé sous-préfet en 1942.

Sous-préfecture de Belley, Rue Saint Martin


Membre d’un réseau de résistance et ayant « négligé » de prêter serment au Maréchal, il fut à l’origine de l’accueil des « enfants d’Izieu ».

Contacté par un ami de l’Hérault, aidé par Mademoiselle Marie-Antoinette Cojean, il propose à Sabine Zlatin les locaux d’une colonie de vacances qui hébergea 40 enfants juifs venus de Lodève et dont les parents avaient été déportés.

La colonie d’Zieu

On connait l’horrible suite dont M. Wilzer ne fut informé que tardivement car il avait été nommé à Châtellerault en 1944.

La Maison d'Izieu aujourd'hui

Le livre éclaire aussi les tragédies générées en Bugey par l’occupation.

Parlant parfaitement l’allemand, M. Wiltzer sut négocier avec les autorités d’occupation et éviter parfois des représailles sanglantes.

On verra avec quelle habileté il parvint à préserver Châtellerault de la destruction du pont Henri IV qui eût sinistré la ville.

Un homme d’une rare qualité, courageux, discret, efficace auquel Châtellerault rendit un hommage plus éclatant que ne le fit Belley.




Ce livre quasiment introuvable à ce jour et n’ayant pas été réédité peut être consulté à la bibliothèque d’ABIS

Jacqueline Vallet et Jean-Michel Ferber

Aucun commentaire:

Publier un commentaire