vendredi 7 septembre 2018

ABIS visite de Vieu-en-Valromey


L’Office de Tourisme Bugey Sud Grand Colombier ajoute à son offre de visites guidées celle du site historique de Vieu-en-Valromey.
En prémices, Florence-Audrey Bourgeat, guide de l’Office de Tourisme, a donné rendez-vous aux membres d’ABIS, avec qui elle a préparé ce parcours. 
 

Départ depuis le hameau de Chongnes, où se trouve la mairie-école de Vieu, école qui a son histoire puisque c’est un "coup de pouce" de l’impératrice Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III, qui facilita sa construction en 1867.


A Chongnes toujours, la fontaine de L’Adoue.
Celle-ci est l’aboutissement de l’aqueduc romain qui traverse le village de Vieu.
Exploré dès 1869, il est obstrué, sa largeur et hauteur moyennes sont de 60 cm et 1,15 m.
La fontaine romaine a été détruite au XIXe siècle, une statue de la vierge à l’enfant du sculpteur Centric surplombe désormais l’écoulement de cette source permanente.


Construite en 1670 en mémoire de la visite pastorale, à Vieu en 1605, de François de Sales évêque de Genève, la chapelle de L’Adoue - ou de Ladoue écrite de L’Adouz le 26/7/1790 sur l’état des biens ecclésiastiques de la paroisse de Vieu - est vendue à cette date comme bien national.
Convertie en remise et cellier durant 150 années elle n’est restaurée et rendue au culte qu’en 1947 (notre image). Un pèlerinage y a lieu le 15 août.


Le lieu a inspiré Paul Claudel qui a beaucoup séjourné au château d’Hostel (Belmont) tout proche, propriété de la famille de son épouse Reine Sainte Marie Perrin, dont le père, Louis fut avec Desjardins l’architecte de Fourvière. Desjardins s’intéressa aux fouilles de Vieu et en a laissé d’intéressants dessins.
Une plaque rappelle une phrase de L’annonce faite à Marie pièce de théâtre jouée dans le monde entier où l’héroïne Violaine est assimilée à la Vierge Marie.


Remontant vers le village de Vieu, nous rencontrons cette colonne romaine au milieu d’un champ, vestige des nombreuses découvertes (monnaies, tessons de poterie, tuiles, traces de thermes découvertes par l’abbé de Veyle vers 1720, ruines d’un temple dédié à Mithra etc.) pièces malheureusement dispersées en divers lieux.


Le chœur de l’église est construit en 1501 par les Montfalcon seigneur de Flaxieu, de la Balme (Linod hameau de Vieu) et des Terreaux, la partie romane date du XIIe.
Elle a été bâtie sur l’ancien vicus romain dont les restes sont omniprésents.


Hormis le remploi de dalles, de colonnes, l’intérieur de l’église recèle, entre autres, des boiseries du XVIIe, des fonts baptismaux, un autel en bois marqueté et des têtes médiévales composant les culots d’ogive.


Le calvaire inclus dans le mur du cimetière est un remploi des colonnes et autres pierres d’origine romaine. A noter qu’il s’agit d’un rare cimetière qui entoure encore l’église paroissiale.


La visite ne peut pas se terminer sans un coup d’œil à la gentilhommière d’Antelme* Brillat-Savarin. Sur cette propriété furent découverts : hypocaustes et divers mobiliers.
*Antelme orthographié ainsi sur le registre d’état-civil.

Visites organisées par l’Office de tourisme Bugey Sud Grand Colombier, toute l'année pour les groupes, sur réservation.
En savoir +
Contact : 04 79 81 29 06 / 04 79 87 51 04
groupes@bugeysud-tourisme.fr
www.bugeysud-tourisme.fr


Aucun commentaire:

Publier un commentaire