mercredi 22 juillet 2015

L'Ecole de la Vieille-Porte à Belley

L'école de la Vieille-Porte (Doc. ABIS, Lelaurain, Puyou)

L’école de la Vieille-Porte (au fond à gauche) promise à la démolition prochainement, était à l’origine le couvent de la Visitation.

Plan du rez-de chaussée du couvent de la congrégation de la Visitation Sainte-Marie, fondée en 1610 par Jeanne Frémiot de Chantal et François de Sales.
L’évêque Jean-Pierre Camus installe l’ordre à Belley dans une propriété contiguë de la porte de l’Arc (haut de l’actuelle Grande-Rue).

Suite à un incendie, les bâtiments actuels ont été érigés entre 1651 et 1657.
L’aile nord, construite sur les murs de la ville, sera achevée en 1709.  

En 1695, les moniales sont autorisées à construire une arche pour se rendre en toute discrétion du monastère dans leur propriété hors les murs et par-dessus le « chemin du cimetière ».
D’où, « la Vieille-Porte », appelée aussi porte Sainte-Marie, mais qui n’a jamais été une porte.
A remarquer, à droite, un gendarme.

Après la Révolution la gendarmerie s’installe dans une partie des locaux.

La gendarmerie est démolie en 1996 pour faire place à un parking.

Plan montrant les modifications successives apportées aux bâtiments.

La sous-préfecture a précédé l’école

En 1881 l’école communale quitte l’ancien palais de justice (maintenant Office de Tourisme) pour le couvent.
Une école maternelle, un cours complémentaire devenue internat…

Un patrimoine qui va disparaitre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire